Un autre regard sur la sexualité par Yves Philippe de FRANCQUEVILLE

Un autre regard sur la sexualité par Yves Philippe de FRANCQUEVILLE

Amertume

 

 

 

Amertume

 

 

 

 

 

écrit à Sorèze.

 

 

Je suis là près de toi sans pouvoir t’embrasser…

Dans les arbres, le vent me nargue et fou, s’amuse :

Il ose rire alors qu’il saurait enlacer

Nos deux corps et notre âme à l’heure où vient la muse.

 

 

Il est temps, c’est le jour de me confier ta vie,

Face à l'amour secret que tu n’as pas voulus.

Oui, j’écrirai l’histoire, elle serait assouvie

Par ton rire ou ces vers que nous nous étions lus.

 

 

La tempête se lève au chant de l’oiseau gris ;

L’orage est une source où je mêle une larme

Avant de disparaître en choisissant cette arme.

 

 

Oublie un temps les lois, tout ce que tu appris,

Dévoile ta folie : éloigne ce silence

Imposé par ton cœur au cri de ma présence.

 

 

© Yves Philippe de FRANCQUEVILLE.




15/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres