Un autre regard sur la sexualité par Yves Philippe de FRANCQUEVILLE

Un autre regard sur la sexualité par Yves Philippe de FRANCQUEVILLE

Dilection

 

 

Dilection

 

à Diogène de SINOPE, dit le Cynique.

 

Ce matin, le soleil ne brillait que pour moi.

Dénudé, dans le vent, j’allais, sans suivre l’ombre,

Ecouter l’oiseau gris chanter dans la pénombre...

Pourquoi disparais-tu condamnant à l’émoi

 

Celui qui t’espérait présent sur cette terre

À bercer son caprice et maîtriser le temps ?

Vois, l’hiver laisse place aux désirs du printemps

Lorsque la neige fond sous les vapeurs de guerre...

 

Oui, j’ai l’audace d’être enivré de ton sang

Pour que la sève puisse ainsi gagner mes ailes ;

Dévoile-moi ce corps, blanchi pour toutes celles,

 

Qui surent d’un regard affirmer haut leur rang.

Reviens, je t’en conjure amour de bon augure !

Osons donc nous unir, puisque la quête est pure...

 

 

 

 

 

 

28 juin 1995 © Yves philippe de FRANCQUEVILLE.



15/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres