Un autre regard sur la sexualité par Yves Philippe de FRANCQUEVILLE

Un autre regard sur la sexualité par Yves Philippe de FRANCQUEVILLE

Sexualité et homosexualité : A. Petite introduction

  © Dossier sur la sexualité écrit par Yves Philippe de Francqueville. Tous droits réservés.

 

 

 

Petite introduction :

 

Depuis que le Marquis de SADE est devenu juste un auteur de littérature du XVIII° siècle, les mœurs en France se sont très bien canalisées : la raison économique prime sur le sentiment. Nos actes doivent entrer dans des schémas précis et réglementés, qu’ils soient religieux ou moraux.

Jusqu’à la fin du XIXe siècle, il n’y avait pas de qualification générique pour l’acte d’aimer ou « de faire l’amour » avec quelqu’un du même sexe. C’était davantage les pratiques plutôt que l’état qui étaient reconnues ou incriminées : non pas l’homme ou la femme mais ce qui était vécu.

Deux êtres du même sexe qui vivent une relation intime est toujours à notre époque — au regard de l’interprétation des textes religieux monothéistes de notre ère — une abomination ! Cependant, les trois religions aux livres oublient ou trichent avec leurs écrits puisque la sexualité quelle qu’elle soit semble y être une source extraordinaire de plaisir.

Que l’on étudie David parlant de Jonathan comme « d’un amour plus grand que tous les amours possibles pour une femme »… Et les alliances passées dans le Livre des Jubilés où les hommes ont l’habitude de s’attraper par les parties génitales… Les grandes amitiés sont bien sexuées !

Ce qui semble « condamnable » à travers les écrits de ces religions est le fait « de prendre un homme comme on prend une femme ». Aussi, Onan fut-il condamné à mort pour avoir refusé de féconder la femme de son frère pour le cas où ce dernier venait à mourir sans donner de descendance. La religion reste ici intimement liée à la politique qui gère le droit à la reproduction… Pas celui du droit au plaisir !

En France, en souvenir de ses galipettes avec Junon notamment, Napoléon BONAPARTE a laissé à son ami Jean-Jacques de CAMBACÉRÈS — un homme qui s’adonnait à des pratiques « contre-nature » — le droit de donner une place de tolérance aux « différences sexuelles » dans le Code Civil.

Philippe PÉTAIN et son gouvernement de Vichy va les condamner… François MITTERRAND en 1981 souhaitera restaurer une paix des mœurs, que Charles PASQUA saura limiter en 1995.

 

 

 

Vers le chapitre B :

Pourquoi ne plus parler d’homosexuels ?

 

 

 

 

 Sommaire :

A. Petite introduction

B. Pourquoi ne plus parler d’homosexuels ?

C. Les trois phases sexuelles

D. La sexualité dans les trois phases

E. Parlons sexe

F. La sexualité dans nos trois espaces de vie

G. En conclusion







©Yves Philippe de FRANCQUEVILLE.

 

 © Dossier sur la sexualité écrit par Yves Philippe de Francqueville. Tous droits réservés.

Auteur : Yves Philippe de Francqueville 



13/05/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres