Un autre regard sur la sexualité par Yves Philippe de FRANCQUEVILLE

Un autre regard sur la sexualité par Yves Philippe de FRANCQUEVILLE

Sexualité et homosexualité : C. Les trois phases sexuelles

  © Dossier sur la sexualité écrit par Yves Philippe de Francqueville. Tous droits réservés.

 

 

 

LES TROIS PHASES :

 

 

Ce cycle se présente en trois phases :

 

Phase narcissique.

Phase homophile.

Phase hétérophile.

 

Elles construisent la femme comme l’homme tout au long de son existence. Du jour de sa naissance jusqu’à sa mort, l’humain se situe dans ces  trois états relationnels :

 

 

1. La phase narcissique.

 

 

J’utilise le prénom de Narcisse, en souvenir d’un héros magnifique de la mythologie grecque. Narcisse ne meurt pas de s’être trop aimé, mais davantage de ne pas avoir su s’aimer (il n’est pas entré dans la phase seconde). Il se noie en pensant avoir trouvé son identité avec le reflet de sa propre image, dans l’eau du bassin.

 

C’est la découverte de notre corps, notre capacité à l’écouter, à le comprendre, à le respecter… À l’aimer !

 

Que nous ayons 4, 12, 20, 40 ou 70 ans, quel que soit notre âge, ce corps n’est jamais le même d’un jour sur l’autre et cela exige une vive attention pour ne pas être débordé ou surpris par son évolution !

 

Très vite l’enfant, puis l’adulte qu’il sera, découvre que son corps n’agit pas seul en lui. Son esprit raisonne, et son cœur se bat pour tenter d’aller à la rencontre de son moi.

 

 

2. La phase homophile.

 

 

Cela signifie « aimer le même ».

 

C’est un temps privilégié dans la nature humaine où l’on se reconnaît par comparaison, le plaisir de partager avec l’autre identique à soi.

 

Si nous sommes conscients des différences physiques entre femmes et hommes, nous ne sommes pas élevés par la société afin de nous aider à distinguer les mondes qui séparent les deux sexes dans la manière de penser, de vivre, de rêver.

 

Parler d’égalité entre femmes et hommes, ce serait plutôt accueillir les différences et tout mettre en œuvre pour que chacun soit respecté dans son intégrité. Enfant comme adulte, nous éprouvons naturellement le besoin de rencontrer chaque jour celle ou celui qui nous ressemble, pour se rassurer sur la femme ou l’homme que nous sommes.

 

Il n’y a pas ici nécessairement une attirance sexuelle ou sentimentale vis-à-vis de l’autre. C’est d’abord en lien avec ce besoin continuel de situer son être dans le même autre qui nous rassure.

 

 

3. La Phase hétérophile.

 

 

C’est la conquête de l’autre « différent ».

 

Il est vrai qu’il n’y a pas une seule cellule similaire entre la femme et l’homme ! Nous n’avons pas les mêmes chromosomes…

 

La femme, dès sa naissance, fonctionne sur un cycle de 28 jours ; cela jusqu'à sa mort. L’homme est rythmé sur 24 heures… Difficile alors d’assurer la communication !

 

Ce temps de la rencontre peut se vivre dans de bonnes conditions lorsque les deux autres phases sont aussi paisiblement vécues dans une continuité temporelle : être bien dans son corps toujours en transformation.

 

Bébé, enfant, adolescent, adulte ou vieillard, pour tous, notre vie est une suite de rencontres plus ou moins harmonieuses où se mêlent des mécanismes affectifs, sexuels, et intellectuels. Les lois politiques, laïques ou religieuses, de la cohésion sociale, nous ont fait oublier parfois jusqu’à notre nature…

 

C’est ce que nous allons nous plaire à retrouver.

 

 

 

Vers le chapitre D :

 

La sexualité dans ses trois phases

 

 

 

Sommaire :

A. Petite introduction

B. Pourquoi ne plus parler d’homosexuels ?

C. Les trois phases sexuelles

D. La sexualité dans les trois phases

E. Parlons sexe

F. La sexualité dans nos trois espaces de vie

G. En conclusion

 

© Yves Philippe de FRANCQUEVILLE.

 

 

 © Dossier sur la sexualité écrit par Yves Philippe de Francqueville. Tous droits réservés.

 Auteur : Yves Philippe de Francqueville 



13/05/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres